Des liseuses à l'école : quoi pour faire?

Conscient de l’importance de la lecture dans la constitution d’une culture vivante aussi bien que dans l’apprentissage du français par des élèves non francophones, mais aussi conscient de la difficulté à s’approvisionner en matière de livres en français en Ukraine, le lycée français Anne-de-Kiev a mené, l’an passé, une expérimentation concernant le prêt de liseuses aux élèves des classes de CM2, 3e, 2e et 1ère, avec la collaboration active des enseignants du cycle 3 et celle des professeurs de français.

Contre une caution de 500 UAH, et pour les élèves qui n’avaient pas déjà de liseuse personnelle, l’établissement en a  organisé le prêt à chacun des élèves des classes retenues pour l’expérimentation, et pour la durée de leur scolarité.

Chaque liseuse était fournie avec un fonds d’ouvrages patrimoniaux, libres de droit que l’élève pouvait enrichir selon ses envies ou les prescriptions et les conseils des professeurs.

Les élèves déjà possesseurs d’une liseuse avaient naturellement la possibilité d’accéder au fonds d’œuvres déjà constitué.

Après une année de fonctionnement, le bilan nous a semblé largement positif :

  • les élèves se sont appropriés rapidement leur liseuse,
  • les contraintes liées à l’approvisionnement en livres (coût, dédouanement, délai,…) ont quasiment disparu 
  • les professeurs bénéficiaient d’une plus grande souplesse, permettant une véritable réactivité dans le choix des livres à étudier ou à faire lire en lecture cursive,
  • après une courte formation à l’utilisation du logiciel Calibre, les élèves ont administré eux-mêmes le contenu de leur appareil.

Le seul point qui mérite un léger infléchissement quant à notre politique en matière de liseuses porte sur le prêt d’un appareil; après une année d’expérimentation, il semble plus aisé, rationnel, pour l’établissement, et cohérent pour l’élève de demander aux familles elles-mêmes de faire l’effort d’équiper leur enfant d’une liseuse, ce qui n’occasionne pas de toute façon un gros investissement : plusieurs modèles de liseuses à partir de 60 € peuvent convenir.

Ainsi équipés, et sur un temps nécessairement long, on peut espérer que nos élèves  retrouveront avec délices le goût de la lecture, « ce vice impuni »

Le logiciel

Calibre est un logiciel libre, gratuit et multiplateforme qui permet la gestion des bibliothèques numériques, la conversion de différents formats, ainsi que les fonctionnalités de synchronisation avec la plupart des livres électroniques. Il dispose également d'une visionneuse de livre électronique intégrée.

Ses principales fonctionnalités permettent :

  • la gestion d’une ou plusieurs bibliothèques,
  • la conversion des livres aux formats numériques souhaités,
  • la synchronisation avec les liseuses et autres supports de lecture de livres numériques,
  • le téléchargement d’article sur le web et édition sous forme de livre numérique,
  • d’être utilisé comme serveur de contenu pour l’accès en ligne à sa collection de livres.

Pour résumer, Calibre est l'équivalent d'un logiciel comme Itunes pour la musique. Il permet de gérer sa bibliothèque électronique et de transférer les livres vers une liseuse éventuellement après les avoir converti. Les Kindle d'Amazon ne permettent pas de lire directement un fichier au format epub qui est le format le plus répandu de livres électroniques. : Calibre en assure facilement la conversion puisque qu'il intègre nativement le format  de presque toutes les liseuses du marché.

Alexandre Nédelec

Proviseur du Lycée Anne de Kiev