Solutions numériques pour aider les "Dys"

11 février 2020
Aide en écriture pour enfants Dys Aide en écriture pour enfants Dys

En France, 6 à 8% de la population serait concernée par les troubles «dys», soit à peu près 2 élèves par classe. Environ 4 à 5% des élèves d’une classe d’âge sont dyslexiques, 2% sont dysphasiques. Ils déploient des efforts cognitifs pour lire et déchiffrer les contenus et les consignes pendant que leurs camarades sont déjà passés à la phase suivante. Au quotidien cela entrave la participation au travail du groupe, et à terme accroit les risques de se retrouver en situation d’échec.

Les enseignants quant à eux se sentent souvent dépourvus dans la prise en main des élèves «dys» alors qu’ils doivent gérer l’ensemble du groupe en même temps, et n’ont pas toujours le temps ni les connaissances requises pour adapter les supports ou apporter les aides requises.

Or il existe actuellement nombre de solutions numériques pour aider les «dys» à lire ou à écrire, solutions que l’élève peut utiliser de façon autonome soit chez lui, soit en classe.

Certains pensent que les logiciels de compensation destinés aux «dys» sont contre-productifs car ils « font le travail à la place de l’apprenant ». La réalité est en fait plus nuancée car ces logiciels s’avèrent utiles non seulement par l’aide apportée mais aussi pour enseigner aux apprenants dyslexiques de nouvelles stratégies.

Le diaporama joint propose une sélection de solutions envisageables pour les élèves souffrant de dyslexie, dysphasie et dysgraphie-dysorthographie.

Contenu :

  • 2 projets travaillant actuellement à faciliter et adapter l’accès aux manuels scolaires pour les «dys», l’un dans une approche institutionnelle, l’autre individuelle : Sondo et Bookin;
  • une sélection de logiciels ou de sites d’aide à la lecture des textes, quel que soit leur format de départ : numérique (.doc, .odt, .ods, .pages, .txt, .pdf, ou même du texte figurant sur une image) ou papier;
  • des logiciels (parfois les mêmes) d’aide à l’écriture pour les «dys»;
  • les stylos portatils liseurs;
  • les «modes lecture» intégrés aux navigateurs et traitements de texte;
  • et deux sites pleins de bonnes idées!