mercredi, 13 septembre 2017 00:00

La mutualisation

Écrit par

LE CHEF DU SECTEUR GÉOGRAPHIQUE

Basé à Paris au siège central de l'agence, place de Catalogne, le chef du secteur Europe est en charge des 4 zones de mutualisation européennes : la zone d'Europe ibérique, la zone d'Europe du sud-est, la zone d'Europe centrale et orientale, la zone d'Europe du Nord et scandinave. Il est en charge du suivi, de l'animation et du pilotage des établissements français à l'étranger de son secteur. Il préside le comité de pilotage de la mutualisation.

L’ÉTABLISSEMENT MUTUALISATEUR DE LA ZESE

L'établissement mutualisateur de la zone d’Europe du Sud Est est le Lycée français Chateaubriand de Rome (Italie). Il a vocation à gérer administrativement et financièrement, pour l’ensemble de la zone AEFE d’Europe du Sud Est, une véritable plate-forme de services notamment pédagogiques. C’est un organe de gestion administratif et financier assurant deux types de mission:

  • les missions déconcentrées
  • les missions mutualisées

L’IEN

Sur la zone d’Europe du Sud-Est, l’inspecteur de l’Education nationale est basé à Rome. Compétent pour le premier degré, sa mission porte sur l’inspection, le contrôle, l’animation et la formation des personnels du premier degré. Il assure le suivi de l’homologation et veille à la mise en œuvre des orientations pédagogiques du MEN, de l'AEFE avec une attention particulière à la bonne application des programmes d’enseignement.

 

COORDONNÉES

CHEF DU SECTEUR EUROPE

Mme France Bessis

ETABLISSEMENT MUTUALISATEUR 

Proviseur

D.A.F.

Lycée Chateaubriand- Rome

M. François Vidal

Mme Christel Dezetter

IEN 

M. Philippe Kerebel

 

mercredi, 13 septembre 2017 00:00

Le CPM

Écrit par

Le comité de pilotage de mutualisation CPM est l’instance locale de pilotage de la gestion déconcentrée et mutualisée des moyens. Il est présidé par le chef de secteur géographique.

Le CPM est un organe décisionnel pour ce qui relève de la gestion des moyens mutualisés, et de concertation pour ce qui relève de la gestion des moyens déconcentrés. Ses missions s’inscrivent dans la délégation de service public donné par l’AEFE qui en a défini les règles générales en matière juridique, administrative et financière.

Les compétences du CPM sont les suivantes :

  • Il définit les grands axes politiques et financiers de la zone.
  • Il prépare et exécute le plan régional de formation continue validé par le comité de pilotage central de la mutualisation (COPICEM).
  • Il propose au COPICEM l’attribution des ressources propres dédiées à la formation continue régionale, au coordonnateur, à l’IEN et aux autres actions mutualisées.
  • Il propose au COPICEM un pourcentage du budget régional alloué aux frais de fonctionnement de l’établissement support de la mutualisation.
  • Il propose au COPICEM une cartographie d’implantation des postes de conseillers pédagogiques.
  • Il élabore un budget prévisionnel des moyens déconcentrés et mutualisés qui sera soumis au COPICEM.
  • Il est informé par l’établissement mutualisateur du bilan financier.

ETABLISSEMENT MUTUALISATEUR 

Lycée Chateaubriand

PROVISEUR

DAF

Assistante pour la mutualisation

 

 

M. François VIDAL

Mme Christel DEZETTER

Mme Alexandra JARRY

 

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

IEN ZESE

Assistante de l’IEN ZESE

M. Philippe KEREBEL

Mme Valérie-Anne RANCUREL

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

DAF (membre élu)

Lycée LFH Athènes

 

Mme Florence PASQUIERS

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentant établissement conventionné (membre élu)

Lycée français de Jérusalem 

Proviseur

 

 

 M. Denis BITTMANN 

 

 

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentant établissement partenaire (membre élu)

Institut Saint-Dominique - Rome

Directrice

 

 

 Mme Silvana ABENAVOLI

 

 

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Représentant établissement MLF

Lycée Victor Hugo - Florence

Proviseure

 

 

M. Maria MARTINO

 

 

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Participe aux travaux du CPM, l’inspecteur d’académie de l’AEFE référent pour la zone : Mme Rozenn LE GUENEC IA-IPR d'Histoire-Géographie

vendredi, 07 octobre 2016 00:00

Présentation de la ZESE

Écrit par

Présentation de la Zone Europe du Sud-Est (ZESE)

  • 14 pays (dont 7 dans l’UE)
  • 14 langues nationales
  • un patrimoine archéologique exceptionnel
  • la présence des 3 grandes religions monothéistes

La ZESE est caractérisée par sa grande diversité, sa richesse linguistique, culturelle et patrimoniale. Ces caractéristiques se retrouvent au niveau des établissements, des populations scolaires et des personnels.

Les 11 800 élèves étaient scolarisés à la rentrée 2016 dans 26 établissements homologués (3 établissements en gestion directe, 11 établissements conventionnés et 12 établissements partenaires dont 5 gérés par la MLF). Le plus petit établissement scolarise une trentaine d’élèves et le plus important près de 1500 élèves.

Si le pourcentage d’élèves de nationalité française est en moyenne de 41.5%, il varie de 24% à 95%. Il en va de même des élèves nationaux.

Tous ces établissements homologués sont porteurs des valeurs universelles de tolérance, d’humanisme, d’égalité des chances, de curiosité intellectuelle et promotion de l'esprit critique qui caractérise l’école française et les écoles de ce réseau international dynamique, attractif et ouvert.

Ils permettent aux élèves de suivre une scolarité sans rupture, de la maternelle au baccalauréat.

 

LE PROJET DE ZONE

Une démarche :

Le projet de zone permet pour une période de 3 ans (2014-2017) de fixer un cadre à l’action collective sur la zone Europe du Sud-Est et constitue un outil de travail pour tous les établissements. Il doit permettre de nourrir les politiques des établissements, fédérer des initiatives « Zone » et renforcer le sentiment d’appartenance collectif d’établissement français qui partagent les mêmes valeurs.

Fruit d’une démarche participative, notre projet de zone a fait l’objet de concertation à l’occasion des derniers séminaires. Il s’inscrit dans les objectifs du Plan d’Orientation Stratégique de l’AEFE (POS).

 

Les axes :

Axe 1- L’excellence éducative pour chaque élève 

  1. Poursuivre et consolider la mise en œuvre de l’École du socle
  2. Promouvoir les sciences
  3. Utiliser le numérique pour se former, pour individualiser les apprentissages, pour expérimenter, représenter, partager et communiquer
  4. Enrichir les compétences plurilingues et pluriculturelles
  5. Améliorer la prise en charge des élèves à besoin spécifique

Axe 2 – Le « vivre » et « grandir » ensemble dans un établissement

  1. Construire une vie scolaire harmonisée de la maternelle au lycée intégrée dans son environnement
  2. Rendre les lycéens acteurs de la politique d’établissement, de la zone et du réseau
  3. Développer des compétences culturelles via le patrimoine
  4. Promouvoir les valeurs de la République et l’éducation citoyenne
  5. Promouvoir la mobilité des lycéens pour une ouverture culturelle et linguistique

Axe 3 – La professionnalisation des organisations et des acteurs

  1. Améliorer l’information des élèves sur l’enseignement supérieur français par une professionnalisation des acteurs
  2. Améliorer la formation des personnels par une meilleure analyse des besoins et des réponses plus adaptées permettant de faire évoluer les pratiques
  3. Partager la culture de la gouvernance