Plurilinguisme : défis et opportunités au lycée français de Budapest

Il s’agit de favoriser le lien entre l’éducation linguistique et l’éducation à la citoyenneté parce que le plurilinguisme implique une reconnaissance des différentes langues, des différentes cultures, de la diversité, des droits linguistiques, mais implique également la nécessité de normes communes pour renforcer la cohésion sociale et citoyenne européenne. Pour nous, le plurilinguisme constitue une plate-forme extraordinaire pour le dialogue, la mobilité et la consolidation des valeurs humaines fondamentales qui prévalent dans le cadre européen. Bien entendu, même si depuis le 19 décembre 1954, une coopération linguistique et culturelle a été mise en place, tout ne va pas de soi pour les 800 millions d’européens qui doivent faire face à de nouveaux défis linguistiques, culturels, sociaux et numériques. Nous souhaitons participer à ce grand schéma dynamique initié par la Convention en 1954 avec un projet tourné prioritairement vers les jeunes mais qui s’adresse également à tous ceux que la question linguistique et l’avenir en Europe intéressent. Nous souhaitons sensibiliser aussi ceux qui ne sont pas encore convaincus par la diversité culturelle et linguistique.

 

Les trois grands axes de travail :

- Le plurilinguisme comme outil de communication efficace, un atout pour construire un avenir commun sans renoncer à sa langue et à son identité

- Le plurilinguisme dans sa dimension collective, de l’écolier au locuteur citoyen, du noyau familial aux institutions européennes.

- L’expression de la diversité culturelle : les langues à l’épreuve de la mondialisation et du numérique. 

 

Les actions phares :

- En mars 2015, voyage à Strasbourg : visite du Parlement Européen et du Conseil de l'Europe puis échange avec la responsable du pôle linguistique.

- Sorties préparatoires afin de réaliser une carte virtuelle intitulée "Le chemin des langues à Budapest"

- Le 11 avril 2015, Journée des Langues inter-degrés au Lycée Français Gustave Eiffel de Budapest  

 

Les responsables du projet :

Monsieur Chiquet et Mmes Kéry et Sennane