Concours de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) à destination des CM1-CM2


POURQUOI PARTICIPER ?


Avec ce concours, l’ONACVG invite les élèves à s’approprier l’histoire des poilus et à la transmettre
en devenant des « petits artistes de la mémoire ». Accompagnés par leur enseignant, les élèves
choisissent un soldat de la Première Guerre mondiale, originaire de leur commune ou de leur famille,
et partent à la recherche des traces et témoignages qu’il a laissés, dans le but de réaliser un carnet
de guerre avec des lettres, collages, dessins... qu’il aurait pu réaliser sur le front.
Plus qu’un projet pédagogique, ce concours est la promesse d’une belle aventure
humaine et créative autour du thème de l’héritage de la Grande Guerre.
Grâce à un riche travail interdisciplinaire, les enfants remontent le temps
de leur commune à la découverte
du quotidien d’un poilu !

 

QUI PEUT PARTICIPER ?


Conformément aux programmes
scolaires, le concours s’adresse prioritairement
aux classes de CM2. Cependant, les classes mixtes de CM1-CM2, voire dans certains cas
de CE2-CM1-CM2, peuvent également participer. Toute participation est à but non lucratif
et la participation au concours se fait dans le strict cadre d’une seule et même classe.

 

COMMENT PARTICIPER ?


Pour s’inscrire, il suffit de retourner au service de l’ONACVG de votre département
la fiche d’inscription dûment remplie, téléchargeable sur le site Internet de l’ONACVG,
avant le 31 décembre 2020.
Les travaux sont à renvoyer au service de l’ONACVG de votre département
avant le 7 mai 2021.
> Toutes les techniques sont acceptées.
> Le travail doit présenter les dessins et les textes de tous les élèves : le projet doit mobiliser l’ensemble de la classe.
> Il est également possible de présenter une oeuvre plastique ou numérique.
> Le récit du parcours du soldat choisi peut évoquer en filigrane le conflit et son contexte mais ne doit pas
comporter en son sein d’exposés historiques sans lien direct avec le héros de l’histoire.
Chaque année, la classe lauréate est récompensée par un court séjour mémoriel et une remise
des prix dans un lieu prestigieux, en présence des autorités.

 

vendredi, 25 septembre 2020 12:25

ZESE : La fête de la Science

Créée en 1991, la Fête de la Science est organisée chaque année par le ministère chargé de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation pour permettre à chacun de découvrir le monde des sciences et de rencontrer les femmes et les hommes qui font la science d'aujourd'hui.


"Sciences en bulles" : la recherche en BD

Le livre "Sciences en bulles" a été édité à l'occasion de la Fête de la Science 2019.

Cette bande dessinée est diffusée gratuitement dans des librairies participantes pour tout achat d'un livre de sciences, mais aussi distribué dans 650 grands événéments de la Fête de la Science, des médiathèques, bibliothèques et points de lecture, et des CDI et bibliothèques universitaires.

Le livre propose de mettre en lumière 12 sujets de recherches universitaires conduites par des doctorants au cours de leurs thèses. La démarche scientifique y est ainsi représentée à travers une diversité de disciplines scientifiques sous une forme originale, accessible et distrayante : la bande dessinée.

  • Est-il possible de faire parler des grains de sable ?
  • De mettre l'évolution en équation ?
  • D'utiliser l'intelligence artificielle pour s'y retrouver dans la jungle des publications scientifiques ?
  • De découvrir comment se décomposent les matières plastiques pour former une pollution quasi indétectable ?
  • D'observer des fourmis qui portent jusqu'à dix fois leur masse ?
  • De comprendre comment un virus peut leurrer les cellules et les faire travailler pour lui ?
  • etc.

En savoir plus sur "Sciences en bulles"

Une fête pour promouvoir la science

Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation organise chaque année la Fête de la Science. Cet événement national a pour but de promouvoir la science auprès du grand public. Il lui permet d'aborder gratuitement les sujets scientifiques dans un rapport direct avec ses acteurs.

Cet événement a pour objectifs de :

  • favoriser le partage de savoirs et les échanges entre les chercheurs et les citoyens
  • valoriser le travail de la communauté scientifique
  • faciliter l'accès à une information scientifique de qualité
  • permettre à chacun de mieux s'approprier les enjeux des évolutions scientifiques et ainsi favoriser une participation active au débat public
  • découvrir le travail des scientifiques et les métiers issus de la recherche
  • sensibiliser le grand public à la culture scientifique
  • stimuler, chez les jeunes, l'intérêt pour la science, la curiosité à l'égard des carrières scientifiques, susciter des vocations.

Consulter toute l'actualité de la Fête de la Science

Des milliers d'événements gratuits partout en France et pour tous les publics

Tous les publics, de tous âges, sont concernés : familles, scolaires, étudiants, curieux, sceptiques ou passionnés de sciences. De nombreuses animations sont adaptées au public scolaire, de la maternelle au lycée.

Les visiteurs sont accueillis dans les Villages des sciences au cœur des villes ou des villages, sous des chapiteaux, des tentes ou des pagodes. Le public peut également intégrer un parcours scientifique, balade déambulatoire d'un laboratoire à un lieu d'expérimentation ou d'un musée de culture scientifique et technique.

À cette occasion, des milliers de scientifiques partagent avec les visiteurs leur enthousiasme pour les sciences et techniques à travers de multiples animations. Les différents départements et laboratoires de recherche s'ouvrent au public.

Des exemples d'animations de la Fête de la science :

  • ateliers
  • manipulations
  • expositions
  • visites de laboratoires
  • conférences
  • découverte du patrimoine culturel et scientifique
  • etc.

Tous les domaines scientifiques sont représentés :

  • biodiversité
  • sciences de la vie et de la santé
  • sciences de l'univers
  • mathématiques
  • physique
  • sciences humaines et sociales
  • environnement
  • développement durable
  • nanotechnologies
  • etc.

Ressources 

Site à consulter

Fête de la Science

  • Le programme
  • Public scolaire
  • Organisateurs en région
  • Etc.

La Fête de la Science

Après le terrible sinistre survenu le 4 août 2020 dans la capitale libanaise, l'AEFE s'associe à la fédération Solidarité Laïque, la Mlf, l'AFLEC et l'Union ALFM pour soutenir une récolte de fonds en faveur des élèves des écoles publiques de Beyrouth et leur permettre ainsi d'être équipés pour l'année scolaire qui s'ouvre.

 

Le 4 août dernier, Beyrouth a été affectée par un terrible sinistre qui a fait de nombreuses victimes et causé des dommages considérables, laissant de nombreuses écoles et familles dans le plus grand dénuement. « Le gouvernement et l’Agence se sont mobilisés pour soutenir les établissements du réseau de l’enseignement français. Mais nous avons également pensé qu’il serait bien que notre réseau puisse témoigner sa solidarité avec les écoles libanaises hors réseau. Même s’il ne s’agit pas de nos élèves et de nos établissements, cette situation ne laisse pas indifférents les acteurs de l’éducation que nous sommes. » explique Olivier Brochet, le directeur de l’AEFE,

C’est pourquoi l’AEFE s’est associée à la fédération Solidarité Laïque, la Mission laïque française (Mlf), l’Association franco-libanaise pour l'éducation et la culture (AFLEC), l’association des Anciens des lycées français du monde (Union-ALFM) pour une campagne de solidarité intitulée « Urgence Beyrouth - Des cartables pour les élèves des écoles publiques ». Il s'agit en effet d'équiper des écoliers et de leur permettre, aussi sereinement que possible, d'aborder la nouvelle année scolaire.
 
Solidarité Laïque, association reconnue d'utilité publique, est en charge de récolter les dons du 16 septembre au 2 octobre et de procéder aux achats du matériel (cartables, fournitures scolaires, masques et gel hydroalcoolique).

« Même modeste, chaque don en provenance du réseau peut permettre d’apporter une aide significative » fait remarquer le directeur de l'AEFE qui remercie par avance toutes les bonnes volontés en faveur d'une mobilisation : « Nous espérons que ce projet qui incarne les valeurs de solidarité et d’engagement que nous promouvons rencontrera un très large assentiment au sein des communautés scolaires ».

mercredi, 09 septembre 2020 11:12

Note de liaison n°2/2020-21

Veuillez trouver en téléchargement ci-dessous la note de liaison n°2 de l'iEN concernant le plan de formation des personnels

mercredi, 09 septembre 2020 11:06

Note de liaison n°1/2020-21

Veuillez trouver en téléchargement ci-dessous la note de liaison n°1 de l'iEN concernant la rentrée scolaire 2020

mercredi, 09 septembre 2020 09:42

Rome_Chateaubriand : La rentrée des classes

RENTREE DES CLASSES

Le Proviseur à la grande porte pour accueillir les petits et superviser le respect des mesures sanitaires proposées par le gouvernement italien.

 

RENTRÉE PRIMAIRE

Lettre du Directeur et mesures sanitaire de la rentrée disponibles en téléchargement ci-dessous 

mercredi, 09 septembre 2020 09:40

Rome_St Dominique : Rentrée des classes

Jour 1 La rentrée des élèves internes à l'ICRome

 
Bienvenue aux élèves internes au sein de notre campus-internat « International Campus Rome » (ICRome). Les internes ont été accueillis lundi 31/08 avec leurs familles afin de visiter le campus et s'installer dans leurs chambres. Un temps de rencontre a également été prévu avec l'administration, l'équipe pédagogique et les éducateurs qui encadreront les internes tout au long de l'année. Le directeur, M Bonnet, a fait un discours qui a rappelé l'importance de l'ouverture de l'ICRome, l'état d'esprit familial et dynamique qui y règne.

Jour 2 : La rentrée des enseignants

 

Nous sommes heureux de retrouver nos enseignants, bienvenue aux nouvelles recrues ! L'occasion en ce mardi 1/09 d'expliquer le protocole sanitaire en vigueur pour l'année 2020-2021 ; la planification logistique (déplacements, horaires, lieux) et de présenter les équipes pédagogiques, les nouveaux enseignants, les services civiques. Cette année sera historique pour l'Institut International Saint-Dominique qui célèbrera ses 60 ans d'existence. Une année placée sous le signe des deux piliers du projet d'établissement : l'Excellence et le Bien-être.

Jour 3 : Bienvenue à tous les élèves de l'Institut

 

Mercredi 2/09 : le grand jour, la rentrée des élèves de l'Institut International Saint-Dominique. Bienvenue à tous ! Quelle joie de revoir les portes de l'Institut s'ouvrir et de vous retrouver tout en respectant précautionneusement le protocole sanitaire. Avec des horaires échelonnés, chaque élève a retrouvé sa classe et sa place au sein de l'Institut. Malgré les masques (le masque étant obligatoire à partir de 6 ans), le bonheur de reprendre l'école pouvait se lire sur tous les visages des élèves mais aussi des parents. "Une rentrée saine et sereine".

Retrouvez l'intégralité des photos de la rentrée >>

 

 

 


À l'occasion de la rentrée 2020, la première effectuée dans un contexte de pandémie mondiale, Olivier Brochet, directeur de l’AEFE, s'adresse aux communautés scolaires du réseau de l’enseignement français à l’étranger et exprime un message d'espoir : « soyez assurés de ma détermination et de mon engagement, avec les équipes de l’AEFE, à vos côtés, pour travailler à ce que cette année soit une belle année scolaire, réussie malgré les circonstances que nous aurons à gérer. »


Transcription du message

Mesdames, Messieurs
Chers enseignants,
Chers parents,
Chers élèves,

Depuis un mois, l’année scolaire a repris dans les établissements du rythme Sud. Dans quelques jours, ce sera une nouvelle rentrée pour tous les autres établissements du réseau.
 
J’espère que vous avez tous pu vous reposer durant ces vacances et je souhaiterais, comme chaque année, vous souhaiter simplement et sincèrement une bonne rentrée même si nulle part elle ne sera une rentrée comme les autres dans les 534 établissements du réseau, 12 de plus que l’an passé. Et je veux souhaiter, en notre nom à tous, la bienvenue à ces nouveaux établissements et aux 5 000 élèves qui nous rejoignent dans ce réseau exceptionnel de l’enseignement français à l’étranger. Votre arrivée parmi nous prend une importance toute particulière en cette rentrée si complexe car elle nous rappelle la force et l’attractivité de l’enseignement français à l’étranger dans cette tourmente planétaire provoquée par la crise sanitaire de la COVID19.
 
Voici en effet six mois que nous sommes plongés dans cette crise qui bouleverse nos vies, parfois de façon dramatique. J’ai d’abord une pensée émue pour celles et ceux qui ont été victime de cette épidémie. Une pensée forte également pour les familles libanaises touchées par l’épouvantable drame qui a frappé Beyrouth le 4 août dernier et qui n’a pas épargné les communautés scolaires. À tous, je veux exprimer notre sympathie et notre solidarité.
 
Cette crise qui frappe le monde depuis le mois de janvier n’a épargné aucun pays, aucune communauté, aucune structure.
Partout, elle plonge de nombreuses familles dans l’angoisse du lendemain, notamment au plan économique, et dans l’inquiétude sur l’éducation de leurs enfants depuis six mois.
Les élèves ont vécu des mois difficiles, loin de leurs enseignants, et beaucoup voient arriver une nouvelle année scolaire sans imaginer encore comment elle se déroulera.
Les équipes de direction et les enseignants, après des mois de travail considérable que je veux saluer avec reconnaissance, n’ont pas tous pu profiter comme ils l’auraient souhaité de leurs congés et tous n’ont cessé de penser à la future organisation des établissements et de leur pédagogie pour cette nouvelle année.
Les gestionnaires, qu’ils soient publics, associatifs ou privés, ont affronté les multiples difficultés du printemps dernier et préparent la rentrée sur la base de scenarii complexes les obligeant à prendre parfois des décisions difficiles pour garantir la pérennité de l’établissement.
 
Dans cette tourmente, tous les établissements, établissements en gestion directe, conventionnés ou partenaires, toutes les familles françaises ou étrangères, toutes les équipes pédagogiques ont eu à leurs côtés l’État et son opérateur public, l’AEFE, depuis l’apparition de la crise.
 
L’Agence a apporté son aide à tous pour organiser l’enseignement à distance d’abord.
Plus de 90 000 opérations de formation et d’accompagnement ont été organisées au bénéfice des équipes pédagogiques. Deux vade-mecum, régulièrement mis à jour, ont été réalisés pour aider les équipes à s’organiser : un sur l’enseignement à distance ; l’autre pour préparer la reprise et la rentrée. Ces mois passés nous laissent un acquis important pour nous, pour les équipes. Nous savons que, quelles que soient les conditions dans lesquelles se déroulera la rentrée, ou quelles que soient les mesures que nous serions obligés de prendre en cas de reprise épidémique dans un pays aujourd’hui épargné, et bien nous saurons faire ce que nous ne savions pas faire en janvier dernier.
 
Ce soutien pédagogique fera donc l’objet d’une enquête de rentrée dans tous les établissements pour identifier ensemble, enseignants, élèves, parents, ce qui peut être encore amélioré pour renforcer notre capacité de réponse.
 
S’agissant des examens, le baccalauréat et le DNB ont été organisés en tenant compte de ce contexte inédit et les résultats sont, comme chaque année, excellents : 99 % de réussite, 85 % de mentions dont 33 % de mentions « très bien ». Aucun candidat n’a été lésé et 12 744 ont confirmé au moins un vœu sur Parcoursup, pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études en France, et ils ont été accompagnés par l’Agence. Nous travaillons actuellement avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports à préparer les épreuves de fin d’année pour les établissements du rythme Sud et je veux assurer aux familles et aux élèves qu’ils bénéficieront d’une organisation à la hauteur de celle mise en place dans le rythme Nord et, j’en suis sûr, les résultats seront aussi bon.
 
Il fallait compléter cet engagement pédagogique par un soutien solidaire aux familles et aux établissements.
 
L’AEFE a engagé dès le mois de juin le plan de soutien voulu par nos autorités et validé par son conseil d’administration.
L’AEFE va continuer de soutenir les familles et les établissements suivant les axes qui seront validés dans les prochains jours par nos autorités et par notre conseil d’administration.
Et nous allons tout faire, aux côtés des établissements, pour garantir que tous les élèves auront accès à l’éducation que nous leur devons, quelles que soient les circonstances. Nous y travaillons avec les chef·fe·s d’établissements depuis le mois de juin, sur la base de scenarii de rentrée, et nous allons les épauler dans la mise en œuvre.
 
La majorité des établissements va pouvoir rouvrir. C’est une excellente nouvelle.
 
Partout la sécurité sera notre priorité et tous devront adopter des mesures spécifiques adaptées à la réglementation locale et tenant compte, si nécessaire, des prescriptions françaises. Ceci se traduira parfois par la mise en place d’un enseignement hybride, mi-présentiel, mi-distanciel, qui va exiger beaucoup des élèves, de leurs enseignants et des équipes de direction. Mais je sais que tous auront à cœur de réussir cette rentrée et cette nouvelle année, portés par la joie de se retrouver pour de bon.
 
Tous ne connaîtront pas malheureusement ce plaisir et j’ai une pensée forte et solidaire pour les communautés scolaires des établissements du rythme Sud d’Amérique latine qui ont repris l’année scolaire le 1er août dernier en enseignement à distance, sans perspectives pour la quasi-totalité de pouvoir se retrouver dans leur établissement avant Noël.
 
Plusieurs dizaines d’établissements du rythme Nord vont aussi, malheureusement, connaître une rentrée en distanciel, j’espère pour le moins longtemps possible.
Je sais que partout les équipes vont faire l’impossible pour limiter les conséquences d’une telle rentrée et l’AEFE sera totalement à leurs côtés.
 
Nous sommes pleinement conscients néanmoins de la déception qu’une telle rentrée va provoquer chez nos élèves qui découvriront leurs enseignants par le truchement d’un écran, et de la difficulté pour les familles de continuer d’accompagner la scolarité de leurs enfants dans ces conditions et des difficultés pour nos enseignants de construire un parcours. Nous serons particulièrement attentifs à ce qui peut être fait pour limiter l’impact négatif d’une telle situation, en particulier pour les plus jeunes et pour les non-francophones. Soyez vraiment assurés que l’Agence sera attentive et solidaire.
 
Elle le sera aussi à l’égard des établissements homologués du Liban et de Beyrouth en particulier qui affrontent une situation absolument dramatique.
 
Mesdames et Messieurs,
 
Cette crise nous aura appris beaucoup. Elle nous aura conduits à innover plus que jamais. Il faut en tirer les leçons pour l’avenir, améliorer ce qui peut l’être ensemble, pour conforter notre réseau qui n’a absolument pas à rougir de ce qui a été fait, bien au contraire. Et cela nous laisse regarder l’avenir avec confiance.
 
En cette rentrée si particulière, après des mois difficiles pour la scolarité des enfants, je crois tous d’abord particulièrement important de donner du temps au temps au plan pédagogique, pour permettre à tous de faire le point dans la classe, consolider des bases et d’entrer ainsi progressivement dans la nouvelle année. Toutes les équipes ont été invitées à suivre une méthodologie en ce sens, sur plusieurs semaines, et j’ai pleinement confiance dans les enseignants pour construire les parcours pédagogiques adaptés à leurs élèves. Je veux ici les remercier une nouvelle fois ainsi que les équipes administratives et de direction pour leur engagement, leur réactivité et les encourager en ce début d’année.
 
Le deuxième principe majeur pour réussir cette rentrée, c’est la nécessité de développer partout, à tous les niveaux, un dialogue de qualité. Les instances de débat et de décision, prévues par l’homologation, sont plus que jamais indispensables à la bonne gestion des établissements, avec pour objectif de créer des consensus sur les décisions les plus importantes, à commencer par celles relatives à la sécurité. L’AEFE s’y emploiera dans ses EGD et, dans mes responsabilités à l’égard du réseau, je poursuivrai un dialogue soutenu avec les fédérations des représentants des parents d’élèves, avec les organisations syndicales et avec les comités de gestion.
 
C’est dans un dialogue exigeant mais confiant et respectueux entre tous, avec pour priorités la sécurité de tous et la réussite de nos élèves, quelles que soient les conditions locales, que nous réussirons ensemble cette nouvelle année.
 
Soyez assurés de ma détermination et de mon engagement, avec les équipes de l’AEFE, à vos côtés, pour travailler à ce que cette année soit une belle année scolaire, réussie malgré les circonstances que nous aurons à gérer.
 
 
Bonne rentrée à toutes et à tous !

 

Veuillez trouver ci-dessous en téléchargement lettre de l'IEN ZESE concernant la rapport d'activité des directeurs d'école 2019/2020.

 
 
La vie de ch@to  
 Spécial Confinement n°6 - Fin d'année scolaire
 
 
Bourse Excellence-Major
 
Les bourses Excellence-Major sont attribuées sur des critères d’excellence à des bacheliers étrangers issus du réseau des lycées français du monde afin qu’ils viennent poursuivre des études de haut niveau en France. Ce dispositif cofinancé par l’AEFE et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères s’inscrit dans le cadre de la diplomatie culturelle et contribue au rayonnement de l’enseignement supérieur français. Cette année nous adressons toutes nos félicitations à Carlotta Patarnello, élève de Terminale ES qui a obtenu une Bourse Excellence Major. L’année prochaine, Carlotta souhaiterait intégrer une classe préparatoire ECE à Paris (probablement le lycée Janson de Sailly) afin de se préparer aux concours BCE et ECRICOME pour entrer dans une grande école de commerce comme HEC. 
 
 
Livres et fournitures scolaires pour la rentrée scolaire 2020
 
Les listes des fournitures et des manuels scolaires 2020-2021 sont en ligne. Pour en savoir plus.
 
Campagne de prévention sur les conduites à risque
 
Dans le cadre de la prévention sur les risky behaviours and addictions en Anglais, Anne Falcou Neurologue et Maryse Burgeon infirmière scolaire sont intervenues le
mercredi 17 juin en visioconférence auprès des classes
de 4.3 et 4.4 pour parler des conséquences au niveau neurologique de certaines conduites à risque comme la drogue, le tabagisme, l'alcool, les risques liés à l'anorexie, la boulimie, et les autres addictions...
 
PROJETS EN ANGLAIS ET ITALIEN :
 
 
"Superheroes"
 
Les élèves de 6.4 et de 6.1 avaient pour mission de
présenter un super héro sous forme de challenge : s'imaginer un personnage et en faire la description physique et morale, décrire ces super pouvoirs le tout en anglais...Les 6.4 et 6.1 ont tous été élus des superheroes!!!!
 
 
"Il nostro alfabeto della crisi"
 
Les élèves de 1ère en cours d'italien LV se sont laisser
influencer par le texte d'Emma Dante Lexique des jours de crise, publié dans une interview dans la revue online "Doppiozero" et étudié en cours à distance pour écrire ce texte particulièrement profond et personnel. La réalisation du format texte-audio-vidéo a été inspirée de la vidéo d'Ascanio Celestini, intitulée Le Parasite, document proposé aussi pendant le confinement comme texte d'analyse et de réflexion pour l'écriture créative.Un grand merci à Delina Berhe et Timothée Coester pour la finalisation du projet et à Mme Beati.
 
Pour en savoir plus
 
LES PROJETS ET DEFIS D'ART CONTINUENT ...
 
 
Histoire des arts : place au musée vivant
 
Découvrez les oeuvres mises en scène par nos élèves de collège et de lycée pendant cette période de confinement. Au cours des dernières semaines, ils ont choisi, décrit, puis reproduit les oeuvres qui les ont touchés le plus cette année, afin de créer un petit "musée vivant" où elles puissent se retrouver toutes ensemble. Une des consignes ètaient de ne rien acheter, tout faire soi-meme ou trouver des merveilles dans les armoires...Le résultat est une merveille ! Toutes nos félicitations aux élèves et à leurs professeurs : Mme Beaudinet et Mr Sedola.
 
Pour en savoir plus
 
Défi Getty Museum 
 
Les CE1 B ont relevé le défi Getty Museum.Consultez le livre qu'ils ont créé c'est juste "génial" !
Un grand bravo aux élèves et à leur enseignante Mme Huguenin.
 
Concours d'écriture des T L
 
Félicitations à nos élèves de Terminales L cités deux fois au palmarès (prix de la connaissance des oeuvres, mention spéciale humour) du concours d'écriture de la zone Europe du sud est.
 
Pour en savoir plus
 
 
Une collaboration artistique à distance pour créer des romans photos !
 
Le Collège de Naples met en images et le Collège Jean Lurçat de Villejuif met en son : un résultat incroyable!
 
Même à distance nos CM1 sont de vrais artistes !
 
Découvrez les différentes vidéos des travaux réalisés par les élèves de CM1.
 
Pour en savoir plus
 
 
Lycée Chateaubriand Rome
Twitter
Instagram
 
 
25 juin 2020 - Lycée Chateaubriand