7 janvier 2018 Dans L'école maternelle

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des ressources diffusées lors du stage «Organiser des modalités spécifiques d'apprentissage à la maternelle» animé par Madame Corinne GENTILHOMME, IEN de l'Académie de Strasbourg. Ce stage s'est tenu à Berlin du 04 au 06 octobre 2017.

 

Objectifs du stage

  • Mettre en oeuvre des modalités spécifiques d'apprentissage en organisant des situations variées : jeu, résolution de problèmes, manipulation et entraînement, remémoration et mémorisation.
  • Ré-interroger le fonctionnement des ateliers : ateliers tournants (dirigés ou semi dirigés, accompagnés, autonomes), ateliers libres de manipulation et d’expérimentation, utilisation de supports numériques au service d’une activité d’apprentissage.
  • Reconsidérer les espaces de la classe pour favoriser la diversité des expériences et des apprentissages.
  • Mieux respecter les rythmes d’apprentissage, les besoins et le développement de l’enfant.

Contenus abordés

  • Quelques concepts clés : rythmes scolaires, temps d’apprentissage et aménagement de l’espace. Les étapes du développement de l’enfant (langagier, cognitif, social et affectif, sensoriel et moteur) et ses besoins.
  • Intégrer les étapes du développement de l’enfant (langagier, cognitif, social et affectif, sensoriel et moteur) et ses besoins dans sa pratique de classe.
  • Organiser les enseignements et aménager les espaces à l’école maternelle : mise en perspective des textes officiels (programmes et ressources Eduscol) avec les résultats de la recherche et apports théoriques et didactiques.
  • Reconsidérer les espaces de la classe pour favoriser la diversité des expériences et des apprentissages, notamment dans les classes double ou multi-niveaux : le coin regroupement, les espaces jeux / de travail / de circulation, le mobilier… Observation “in situ” des aménagements de classes.
  • Un fonctionnement à réinventer : les différents types d’ateliers (dirigés ou semi dirigés, accompagnés, autonomes) et les organisations possibles (ateliers tournants, échelonnés, libres d’expérimentation et de manipulation). La place du numérique (TBI, tablettes, ordinateurs, appareils photo) et la fonction d’aide pédagogique de l’ASEM.
  • Constituer un répertoire de pratiques, d’objets et de matériels (matériels didactiques, jouets, livres, jeux, supports numériques) pour proposer des modalités d’apprentissage à la fois variées et progressives : en jouant, en réfléchissant et en résolvant des problèmes, en manipulant et en s’exerçant, en se remémorant et en mémorisant.

Sitographie