Le stage "Evaluation positive et évaluations des compétences au cycle 4 " s'est réalisé de manière interdisciplinaire. Il a permis de travailler autour de plusieurs axes :

- Enseigner par compétences : contexte institutionnel et docimologie

- Mise en oeuvre d'activités pédagogiques au service d'une évaluation positive et de l'évaluation des compétences

- Evaluer des compétences : accompagner, différencier

Pour retrouver l'ensemble du programme et des ressources produites pour et pendant le stage, utiliser le lien ci-après :

https://drive.google.com/open?id=1d55NlzklJ3AwuCQVhB-jrKL_m09YZazS

 

 

13 novembre 2018 Dans Projets inter-établissements

Chaque année, sont organisés sur la zone ZESE des défis dans le domaine des sciences .

Chaque défi doit permettre aux enseignants d'aborder un des thèmes au programme et de mettre en oeuvre des démarches scientifiques et technologiques dans les classes.

Les 4 cycles (du C1 au C4) sont concernés. La place des élèves de seconde qui pourraient intervenir comme ressources ou tuteurs est à définir dans les établissements.

Les défis sont adaptés aux capacités des élèves et aux programmes. Une production numérique doit témoigner du travail mené et mettre en valeur les compétences langagières des élèves (Dimensions orales et écrites). Les croisements entre enseignements sont recherchés, tout particulièrement avec les enseignements en mathématiques.

L'action doit permettre de créer une dynamique de zone autour des sciences. 

La proposition est envisagée sur quatre années scolaires. Les thèmes suivants seront successivement abordés : 

  • Année 1 : Défis Biodiversité(s)
  • Année 2 : Défis Robotique et programmation
  • Année 3 : Défis Santé
  • Année 4 : Défis Arts et technologie.

Les descriptifs et les cahiers des charges seront envoyés dans les établissements en début d'année scolaire. Les inscriptions auront lieu pendant la première période, jusqu'aux vacances de la Toussaint.

Le pilotage de ce projet est assuré au niveau de la zone par le CPAIEN pour ce qui concerne l'enseignement primaire, les EMFE et les EEMCP2 concernés sont également des personnes ressources.

 

Bilan de la première année :  Défis : "Biodiversité, vous avez dit biodiversité(s) ? »

 11 établissements ont participé à l'action

66 classes ont relevé un ou plusieurs défis 

  • le défi N° 1 a été relevé par 10 classes (Sauvegarder durablement une ou plusieurs espèces animales ou végétales menacées dans mon pays). 
  • le défi N° 2 a été relevé par 38 classes (Augmenter durablement le nombre d'espèces végétales différentes dans mon établissement, ou à proximité).
  • le défi N° 3 a été relevé par 18 classes (Augmenter durablement le nombre d'espèces animales différentes dans mon établissement ou à proximité).
 
 20 documents numériques présentant les projets ont été créés et mis en ligne sur le mur de ressources suivant (vidéo, audio  et/ou supports écrits): 
Vous trouverez également un document qui présente de façon très synthétique les projets réalisés (A Télécharger en bas de page "Action biodiversité 2018-19 V2 Bilan")
 
Un document spécifique, téléchargeable en bas de page ("Une démarche commune aux différents projets")  rend compte des différentes démarches d'investigation mises en oeuvre dans les classes participantes et propose de formaliser une démarche scientifique possible. Il a été réalisé uniquement à partir d'extraits prélevés dans les productions mises en ligne dans un objectif de mutualisation.
Des conseils pédagogiques sous forme de bulles ont été ajoutés pour vos futurs projets. L'ensemble pourra devenir un support de formation.
 
 
 Alors pourquoi Biodiversités au pluriel ?

 Beaucoup de classes l’ont bien compris… Sans végétaux, il ne peut y avoir de vie animale… 

Si vous voulez accroitre la biodiversité animale, il faut augmenter la biodiversité végétale… Plusieurs projets l’ont montré.

 Mais… Mais sans abeilles, les plantes risquent de disparaitre….

 Donc, pour accroitre la biodiversité végétale, il faut également augmenter la biodiversité animale…Les projets ont beaucoup moins parlé de cet aspect.

  Et oui, biodiversité végétale et animale sont inter-dépendantes

 On peut donc parler de biodiversités au pluriel…

 
 
Si vous souhaitez vous lancer dans un projet sur la biodiversité locale, vous trouverez sur un mur des ressources, des documents pour vous aider à mettre en oeuvre ce projet : 
 
 
Et pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter  : 
Pour le second degré : Diana Klein                  EEMCP2.SVT.ROME.CHATEAUBRIAND@AEFE.FR
Pour le premier degré : Yvan Crossouard        Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du 15 au 17 janvier 2018, s'est tenu à Rome, au sein du Lycée Chateaubriand, le stage intitulé "Développer les compétences en sciences en Cycle 4 et au Lycée".

Co-animation par Lionel Bernard, EEMCP2 en Science Physique et chimie à Athènes ; et Laurent HIS, EEMCP2 en SVT à Rome.

  Bien que cette session ait été plus ciblée, du fait de son intitulé, sur des aspects de l'enseignement scientifique en cycle secondaire, de nombreux éléments sont tout à fait transposables à ce qu'on peut enseigner à l'école primaire, en particulier au cycle 3. Ainsi, certaines activités ou exemples proposés aux stagiaires n'ont pas été fondés sur des notions scientifiques pures, liées à un niveau de la scolarité, mais plutôt sur des réflexions méthodologiques pouvant amener à des prises de conscience par les élèves sur des notions de consigne ou de règle logique par exemple.

 Développer les compétences des élèves, c'est tout d'abord prendre conscience du sens de ce terme, avant d'envisager des pistes permettant d'obtenir ce développement, pistes multiples qui ont été évoquées et mises en oeuvre pendant cette session. Ainsi, le travail collaboratif nous a permis de cerner les différences d'efficacité entre les différents niveaux de guidage proposés aux élèves dans une tâche à accomplir (activité pratique SVT et SPC mais en inversant les disciplines des collègues stagiaires !), la valeur d'une consigne par rapport à l'objectif de l'enseignant, l'organisation de classe proposée et ses conséquences dans la résolution de problèmes, l'évaluation des compétences et l'impact de la correction selon sa forme, les leviers pour la différenciation, en particulier pour les élèves à besoins particuliers (Dys).

Les mises en situation ont permis aux collègues de construire des propositions de remédiation de sujets fournis pour les adapter à différentes situation (niveau de guidage, rédaction de consignes, procédés pour différencier selon le cas envisagé, critères de réussite...). Une coopération fructueuse dans une bonne humeur favorable à des échanges constructifs !

Les présentations, ressources et activités proposées sont disponibles en suivant ce lien.

20 février 2018 Dans SVT

Du 15 au 17 janvier 2018, s'est tenu à Rome, au sein du Lycée Chateaubriand, le stage intitulé "Développer les compétences en sciences en Cycle 4 et au Lycée".

Co-animation par Lionel Bernard, EEMCP2 en Science Physique et chimie à Athènes ; et Laurent HIS, EEMCP2 en SVT à Rome.

  Bien que cette session ait été plus ciblée, du fait de son intitulé, sur des aspects de l'enseignement scientifique en cycle secondaire, de nombreux éléments sont tout à fait transposables à ce qu'on peut enseigner à l'école primaire, en particulier au cycle 3. Ainsi, certaines activités ou exemples proposés aux stagiaires n'ont pas été fondés sur des notions scientifiques pures, liées à un niveau de la scolarité, mais plutôt sur des réflexions méthodologiques pouvant amener à des prises de conscience par les élèves sur des notions de consigne ou de règle logique par exemple.

 Développer les compétences des élèves, c'est tout d'abord prendre conscience du sens de ce terme, avant d'envisager des pistes permettant d'obtenir ce développement, pistes multiples qui ont été évoquées et mises en oeuvre pendant cette session. Ainsi, le travail collaboratif nous a permis de cerner les différences d'efficacité entre les différents niveaux de guidage proposés aux élèves dans une tâche à accomplir (activité pratique SVT et SPC mais en inversant les disciplines des collègues stagiaires !), la valeur d'une consigne par rapport à l'objectif de l'enseignant, l'organisation de classe proposée et ses conséquences dans la résolution de problèmes, l'évaluation des compétences et l'impact de la correction selon sa forme, les leviers pour la différenciation, en particulier pour les élèves à besoins particuliers (Dys).

Les mises en situation ont permis aux collègues de construire des propositions de remédiation de sujets fournis pour les adapter à différentes situation (niveau de guidage, rédaction de consignes, procédés pour différencier selon le cas envisagé, critères de réussite...). Une coopération fructueuse dans une bonne humeur favorable à des échanges constructifs !

Les présentations, ressources et activités proposées sont disponibles en suivant ce lien.