×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 71

Le lycée René Goscinny de Varsovie met en place sa webradio (radio diffusée sur internet), dont la grille de programmes couvrira des émissions du cycle 2 à la terminale, centrées sur des personnages de la vie locale, des élèves et leurs projets, des reportages et interviews, poésies, analyses d’oeuvres d’Art et Sciences, en langue française, polonaise, anglaise et espagnole.

Cette radio vise à développer l’expression par l’élève, l’autonomie et l’approche collaborative, à éduquer à la citoyenneté, à maîtriser des types d’écritures spécifiques aux reportages journalistiques et maîtriser les techniques radiophoniques.

La grille des programmes se construit actuellement sur les axes suivants :

- Poésies et chants en cycle 2 et 3,

- Raconte-moi une histoire : lecture et analyse de contes pour et par les enfants (tous niveaux),

- Cette semaine à l’école primaire: rubrique réalisée et animée par les élèves de cycle 2 et 3 afin de présenter les différents projets, actions de la semaine à l’école,

- Le livre de la semaine: présentation du livre de la semaine par les élèves de cycle 3,

- Cycle 3: visite d’une radio locale pour se rendre compte du chemin de l’information et de sa transformation,

- Les bons plans de la semaine : une rubrique animée par les lycéens, dédiée aux expositions et concerts accessibles à Varsovie,

- Arts plastiques : à l’école primaire en cycle 3 et au collège en classe de troisième, la présentation d’une oeuvre d’Art du XXème siècle à nos jours (programme Histoire des Arts),

- Interviews de personnages du lycée français de Varsovie, de la communauté française, et personnalités de la vie locale en langue française et polonaise (également dans le cadre du projet “le métiers des parents” au cycle 3),

- Diffusion d’émissions autour de la Biodiversité (étude de la réintroduction d’espèces animales emblématiques en Europe - voir projet d’APP déposé en parallèle),

- Débats d’idées en Sciences : Sciences en anglais (cadre d’une DNL), Sciences et Philosophie, Sciences et Arts,

 

La web-radio du LFV sera diffusée en 2015 depuis le site internet de l’établissement.

 

Dans le cadre de la section européenne au lycée René Goscinny de Varsovie, les élèves de DNL étudient la conservation de certaines espèces animales en Europe.

Par le biais d’interviews de chercheurs et d’un voyage de terrain, les élèves cherchent à comprendre et expliquer l’importance de la conservation des grands mammifères en Europe, et présentent leurs recherches sous la forme d’émissions radio. Les ateliers et interviews se déroulent intégralement en anglais.

Nous travaillons avec le Centre de Recherche sur les Mammifères de l’Académie des Sciences de Pologne, ainsi que des chercheurs en Suède et en Géorgie, afin d’étudier les bisons d’Europe, les rennes et les loups.

Nous nous sommes appuyés sur des séries de reportages de CNN et la BBC afin d’identifier les éléments du débat autour de ces espèces emblématiques, et sommes allés observer, sur le terrain, les derniers bisons d’Europe, dans le parc national de Bialowieza. La forêt de Bialowieza est la dernière forêt intacte d’Europe, et abrite les bisons qui petit à petit repeuplent la région.

Parmi les problématiques sur lesquelles nous travaillons, nous ciblons en particulier les éléments suivants :

- la gestion des populations résiduelles et les limites de l’intervention de l’Homme

- la diversité allélique au sein d’une population, l’hybridation et les migrations

- l’importance des espèces emblématiques dans le rapport à la vie publique

- la nécessaire et parfois délicate cohabitation entre populations locales et grands mammifères sauvages

- la nécessité d’une gestion concertée entre acteurs de l’environnement

- le rôle des chercheurs, leur ressenti, et leur image

L’ensemble des ateliers de travail nous permet de construire une série d’émissions radiophoniques que nous diffuserons sur la web-radio du lycée René Goscinny.

 

Daniel Raynal

Proviseur du Lycée français de Varsovie

Conctact pour tout information sur le projet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2-chenes-enlacesresultat
automneresultat
bison1resultat
bison2resultat
bison3resultat
bouleauxresultat
cartographieresultat
champignons1resultat
champignons2resultat
excursion-matinaleresultat

 

Le 14 novembre 2014, au cours d'une "Matinée de velours", le Lycée Français de Prague a célébré, dans un esprit festif, le 25ème anniversaire de la Révolution de velours qui avait débuté, à Prague, le 17 novembre 1989.

Pendant deux heures, les élèves de 1ère et de terminale ont ainsi pu dialoguer avec quatre acteurs de cet événement historique: Pavel Fisher, ancien conseiller politique de Vaclav Havel, ancien ambassadeur de République Tchèque à Paris, Ivana Janu, ancienne députée, ancien membre du Conseil Constitutionnel, Karel Cudlin, un des principaux photographes de ces événements et Fabrice Martin, journaliste. L'ambassadeur de France à Prague a ouvert cette table ronde.

Alors que chacun pouvait visiter la Galerie dans laquelle étaient affichés des dessins d'élèves et des témoignages écrits de parents d'élèves, un accordéoniste, Vaclav Koubek, sillonnait l'établissement, présentant son répertoire écrit durant ses années de dissidence et l'année 1989.

Ensuite, tous les élèves du collège et du lycée se sont retrouvés dans le gymnase transformé en salle de spectacle. Outre la chorale de l'établissement, les élèves ont pu assister à un concert du Spiritual Kvintet, groupe qui fut un des acteurs de la scène culturelle et artistique de la Révolution de velours."

 

Des élèves découvrent dans la galerie les dessins des collègiens ainsi que les témoignages écrits par des parents d’élèves.

DSCF7955

L’accordéoniste Vaclav Koubek est venu chanter son répertoire composé pendant ses années de dissidence et les événements de 1989.

DSCF7989

L’ambassadeur de France à Prague, Jean Pierre Asvazadourian, est venu ouvrir la Table ronde qui a réuni des acteurs de la Révolution de velours et les élèves de 1ère et de terminale.

Velours-cdi-h

De gauche à droite : Karel Cudlin (un des principaux photographes de la Révolution de velours) / Ivana Janu (ancienne députée, membre du Conseil Constitutionnel de la République Tchèque) / Pavel Fischer (ancien conseiller de Vaclav Havel, ancien ambassadeur de République Tchèque à Paris) / Fabrice Martin (journaliste, ancien correspondant du Monde à Prague).

Velours-cdi-g
Velours-cdi-i
DSCF8015

Un concert de deux heures a permis à tous les collégiens et lycées d’entendre la chorale de l’école primaire et du collège et le groupe Spiritual Kvintet qui était présent lors de la Révolution de velours.

Velours-gymnaz-b
Velours-gymnaz-a
118FUJI-001

 

Les élèves concernés sont : deux classes de CM2 deux classes de 6ème et deux groupes de lycéens ayant choisi l'option Histoire des Arts.

Les élèves tresseront des objets utilitaires et décoratifs à partir de rejets de végétaux récoltés dans leur environnement proche (parc à proximité de l´école et forêt).

L'intervenant Bernard Bertrand, vannier-paysan proposera aux élèves une sortie en forêt (dans les environs de Prague) au mois de mars 2015. Il restera au sein de l'école durant toute une semaine pour expliquer toutes les potentialités des plantes, leurs caractéristiques principales dont on peut déduire les usages les mieux adaptés. Il montrera comment, depuis plus de 3 millions d’années, l’homme a pu vivre en harmonie avec la nature, simplement en exploitant les ressources locales de proximité.

Lors de cette semaine de projet, une excursion est prévue dans la ville de ZATEC, qui a une réputation mondiale pour la culture du houblon. Les lianes de houblon constituant également un excellent matériau pour le tressage, Bernard Bertrand apprendra aux élèves la manière de préparer les lianes pour les tresser.

A partir des rejets de végétaux qui auront été récoltés et rapportés à l'école, l'intervenant initiera les élèves au tressage d'objets familiers, utilitaires et décoratifs.

Les objets réalisés, ainsi que les panneaux explicatifs feront l'objet d'une exposition à l'école. Les élèves expliqueront au public (parents, autres classes, personnel de l'école) ce qu'ils ont réalisé.

APP2
APP3

 

Nature de l’action et finalités :  Il s’agit de travailler un corpus de compétences inscrites dans les programmes en prenant pour support le jeu d’échecs, et ceci tout au long de l’année.

 L’action s’articule autour de trois pôles :

les séances d'apprentissage en classe (entre 10 et 30 dans l'année selon la nature du projet de  l’enseignant), en lien à chaque fois avec un objectif pédagogique précis ;

les actions pédagogiques connexes, dont la visibilité porte à l'échelle de l’établissement ;

les manifestations et les actions extérieures ouvrant sur le pays d'accueil et d'autres établissements de France ou du réseau.

A qui s’adresse ce projet ?

L’action s’adresse en priorité aux collègues qui enseignent dans une classe allant de la grande section au CM2. Les enseignants du second degré souhaitant animer un club dans leur établissement pourront également être intéressés par les ressources proposées.

Durée prévue : Les séances consacrées au jeu d’échecs pourront être réparties sur le deuxième et le troisième trimestre de l’année scolaire 2014-2015.

Contexte : L’APP « Le jeu d’échecs au service des apprentissages » prolonge celle ayant déjà eu lieu sur la zone Europe Orientale et Scandinave en 2013-2014. Cette dernière s’est elle même inscrite dans la continuité de l’APP « Et tchèque en mat » mise en place au Lycée Français de Prague l’année précédente.

Une soixantaine de classes réparties sur onze établissements, soit environ 1500 élèves, ont participé au projet l’an dernier. Les niveaux impliqués ont concerné des élèves allant de la grande section à la sixième. 

Priorités institutionnelles : Un BO encourage la pratique du jeu d'échecs en classe : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59015

 Une page Eduscol est consacrée aux applications pédagogiques du jeu d'échecs : http://eduscol.education.fr/cid59084/introduction-jeu-echecs-ecole.html

Déroulement de l’action : Un document sera mis en ligne à l’attention des enseignants souhaitant adhérer au projet.

Outre les séances qui auront lieu dans les classes, le jeu d’échecs pourra être prétexte à un travail transdisciplinaire (fabrication de pièces en art plastique, écriture d’un conte en lien avec le jeu …)

A l’échelle de l’établissement, des manifestations pourront également être organisées (expositions, venue d’un grand maître pour une simultanée …).

Outils et aides à disposition des enseignants : Un dossier contenant des ressources utiles (guide d’achat et d’utilisation du matériel, documentation, exemples de séquences …) sera proposé en ligne aux enseignants souhaitant mettre en œuvre le projet dans leur classe.

Selon le montant de l’aide financière dont pourrait bénéficier cette APP, des crédits pour financer l’achat de jeux ou l’organisation de manifestations pourront être alloués. Du montant de cette subvention dépendra également la nature de l’APP (zone ou établissement).

L’action est pilotée par Laurent Aubert, EEMCP2 de mathématiques de la ZECO en poste à Prague. Les enseignants souhaitant des renseignements complémentaires ou un accompagnement dans la mise en œuvre de leur projet peuvent écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette APP a pour objectif de sensibiliser les élèves à un mode d'expression contemporain mêlant intimement l'image animée à l'écriture. Cela implique une étroite collaboration des arts visuels et du français. De ce fait, cette approche nécessite une appréhension des bases du cinéma d'animation et de l'image en mouvement en général. C'est pourquoi la finalité du projet est:

- d'une part, d'élargir l'imaginaire des élèves à la poésie de l'objet en mouvement;

- d'autre part, de développer, par l'écriture, des thèmes qui sont chers à l'école: la scolarité et l'éloge de la différence.

 

Professeurs responsables de l'APP:

- Le professeur de français: Madame Céline LABORDE,

- Le professeur d'arts visuels: Monsieur Sébastien VALLELIAN.

APP1-2014
APP2-2014

L'action de formation continue dispensée par Madame Sylvie ROST - CPD EPS 68  a porté sur une problématique concernant de nombreux établissements de la zone.

En effet, nombreuses sont les écoles qui ne disposent pas de lieux entièrement appropriés pour la pratique de l’EPS. Souvent ces espaces sont insuffisants par rapport au nombre de classes  qui doivent en bénéficier. À cela s’ajoutent les climats  des pays de la zone qui présentent de fortes contraintes dont il faut tenir compte. Les ressources existantes sont régulièrement méconnues ou peu exploitées et les activités mises en oeuvre concernent bien souvent des activités traditionnelles et redondantes.

Cet ensemble de contraintes  exerce des tensions fortes sur les modalités et le contenu de cet enseignement.  

Le constat le plus fréquent porte sur le volume horaire dédié à cet enseignement pourtant obligatoire qui se situe très en dessous des 3 heures hebdomadaires attendues.

Le stage dispensé à apporter de nombreuses pistes à explorer et à mettre en œuvre stagiaire.

Madame Sylvie ROST met à la disposition des enseignants de la zone l'ensemble des ressources produites par l'équipe départementale EPS 68.

Vous les trouverez  au bout du lien suivant.

Ressources départementales EPS - 68

 

lundi, 10 novembre 2014 00:00

Pose de la 1ère pierre à Zurich

I love NLFZ   Ich liebe NLFZ   j’aime le Nouveau Lycée Français de Zurich !

Elèves, personnels de l’établissement, parents, représentants des autorités locales, invités, tous

portaient ce badge, signe de ralliement lors de la pose de la première pierre du nouveau lycée

français de Zurich dans le quartier de Hochbord à Dübendorf, près de Zurich.

En effet en ce mardi 30 septembre 2014 quatre élèves, un pour chaque niveau, ont, avec l’aide de

l’Ambassadeur de France en Suisse, René Roudaut, de la Proviseure, Brigitte Renn, du Président du

Comité de gestion, Sébastien Ricout, du coordonnateur de l’AEFE, William Nguyen et du représentant

de l’entreprise Losinger, Philippe Bernard et du directeur du service immobilier de la commune de

Dübendorf, Dominic Müller  enterré symboliquement une « capsule temporelle » qui fait office de

première pierre et qui recèle des témoignages choisis par chacun des acteurs, notamment une lettre

aux générations futures écrite par l’Ambassadeur

. Ce geste symbolique est le couronnement des efforts conjoints, pendant quatre années, du  comité

de gestion, de la direction et des autorités françaises pour trouver une solution au problème

Un lycée durable

Les sept-cent-soixante élèves que compte actuellement l’établissement trouveront, dans le nouveau

bâtiment prévu pour mille élèves, les espaces nécessaires à un plein épanouissement pédagogique et

personnel. Le site choisi leur permettra un accès facile par les transports en commun, tram, bus, train

– aussi bien qu’en vélo…

Le système de dépose et récup-minute actuel de la maternelle sera néanmoins maintenu dans un

espace de parking souterrain, sans encombrement des rues et des parkings avoisinants. Le bâtiment

sera par ailleurs labellisé « minergie eco » - conformément à un standard suisse particulièrement

exigeant en matière environnementale - et proposera un système de chauffage économique en

ressources ainsi qu’une gestion moderne de l’aération dans les classes.

Un phare pour la francophonie en Suisse germanophone

M. Sébastien Ricout, président du comité de gestion, s’est réjoui de poser la première pierre d’un

établissement de formation humaniste qui cultive deux des langues nationales suisses, le français et

l’allemand, tout comme les valeurs fondactrices des deux nations.

Mme Brigitte Renn, Proviseure, a rappelé qu‘avec la croissance des effectifs, les sites s’étaient

multipliés, créant une situation difficile à gérer et coûteuse en temps et en énergie. Elle a souligné

l’intérêt suscité par l’offre bilingue de l’école et le bel avenir de l’établissement  prêt à œuvrer et

coopérer dans un canton germanophone en faveur de la francophonie chère aussi au cœur des

M. Dominic Müller, représentant la commune de Dübendorf, a pour sa part déclaré qu’il était

persuadé que l’on posait en ce jour beaucoup plus que la première pierre d’une belle école : 

l’histoire commune du lycée français et de Dübendorf, l’extension de l’école  et les projets qui

pourront naître de cet événement offraient des possibilités uniques, dans un territoire où sera

prochainement installé un parc national de l’innovation.

M. William Nguyen a, quant à lui, rappelé que l’AEFE fêtera ses vint-cinq ans en 2015 et que la

construction d’un nouvel établissement témoignait toujours de l’enracinement de l’enseignement

français à l’étranger mais aussi de la vitalité d’un réseau qui demeure unique au monde. Par sa voix,

la directrice de l’AEFE, Mme Hélène Farnaud Defromont, a exprimé à la communauté scolaire ses

meilleurs vœux de réussite.

Enfin, M. René Roudaut, ambassadeur de France en Suisse,  qui effectuait sa première visite dans le

canton de Zurich, a souligné la qualité de l’enseignement dispensé au Lycée français et l’importance

de la transmission des savoirs et des valeurs humaines. Le futur lycée français de Zurich sera à la fois

un des fleurons du réseau scolaire français dans le monde et le symbole de l’amitié franco-suisse à

Dans la lettre aux générations futures qu’il a insérée dans la « capsule temporelle », il note que les

lecteurs futurs « verront dans ces murs construits pour durer la preuve tangible de l’amitié entre la

France  et la Suisse, de la rencontre culturelle et linguistique entre nos deux nations. A l’image d’un

pays uni dans sa diversité, et riche d’elle, les générations futures trouveront ici le cadre idéal d’une

éducation citoyenne, plurilingue et pluriculturelle.

Cette belle cérémonie s’est déroulée en présence de cinq cents personnes :  représentants de

l’Ambassade de France en Suisse, du Consulat Général de France à Zurich, des autorités suisses, de la

Bildungsdirektion, de Mme Schmidt, députée des français de Suisse et de Liechtenstein, des élus des

Français de l’étranger, de la commune de Dübendorf, des voisins et amis du lycée, des personnels,

des parents et des élèves venus nombreux pour dire leur bonheur et leur satisfaction.

Après des années de tentatives diverses et de projets prometteurs mais inaboutis, le nouveau lycée a

enfin, en ce jour, été porté sur les fonts baptismaux!

Longue vie au NLFZ !     Es lebe das NLFZ!!

Faire entrer la littérature tchèque au collège par le biais du théâtre

Pour une égale dignité des langues et une complémentarité franco-tchèque : un projet, deux langues, quatre phases

Les classes de 4ème du Lycée Français de Prague mèneront au cours de toute l'année scolaire un projet de découverte de la littérature et de la civilisation tchèques du XXème siècle, et spécifiquement des années de « normalisation ».

 Ce projet sera mené en cours de français et de tchèque en quatre phases : découverte de textes, traduction en français, écriture d'invention puis travail de mise en scène.

Le LFJM consacre tout particulièrement cette semaine à la mémoire de la Grande Guerre. Un hommage qui sera perpétué pendant les quatre années des commémorations, jusqu'en 2018.
Cette semaine à pour objectif de dénoncer la guerre et d'appeler à la paix. Elle est marquée par de multiples évènements tels que l'évocation dans toutes les classes du CM2 à la Terminale, de la chanson de Craonne, choisie pour son évocation des souffrances des combattants et du rejet de la guerre.
Cette semaine est aussi l'occasion de poursuivre la constitution de notre musée virtuel, accessible depuis le site du lycée français Jean Monnet de Bruxelles et auquel vous pouvez contribuer en partageant une photo de vos archives familiales en l'envoyant par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.